LETTRE OUVERTE AUX CITOYEN.NE.S DE THIMISTER-CLERMONT

LA TRANSITION CITOYENNE PASSE PAR

L ‘ECOLOGIE POLITIQUE

Lors de la dernière assemblée générale de l’année 2017 les membres et sympathisants de la locale ECOLO de Thimister-Clermont ont décidé à l’unanimité de se joindre au groupe citoyen “TRANSITION” de notre commune pour marquer leur soutien au projet “Thimister-Clermont, commune en transition”. Parallèlement aux activités et projets du collectif citoyen une nouvelle liste citoyenne se présentera à Thimister-Clermont aux élections communales du dimanche 14 octobre 2018. De la “réflexions collective” vers une “action collective”…

Nouvelles préoccupations citoyennes

Tous, nous restons très fiers de notre adhésion à Ecolo et  son programme d’écologie politique. Néanmoins, force est de constater que le fossé entre “le citoyen” et “le politique” se creuse de jour en jour et nous le comprenons. Des scandales à la pelle, des cumuls de nombreux mandats, des salaires insensés, des mensonges préélectoraux, des promesses non tenues, du clientélisme, des “fils à papa”, les bras  longs, l’abus du pouvoir, la “longétivité” de certains mandataires, etc. ne sont certainement pas des comportements pour réins- taurer la confiance des citoyens en leurs élu.e.s ! Une complexité croissante des dossiers à traiter et la multiplication des différents niveaux de pouvoir, d’ailleurs voulues par “les politiques”, rendent la participation citoyenne de “M. et Mme Tout l’Monde” encore plus difficile et compliquée.  ET POURTANT, tous ces mandataires ont une légitimité démocratique, car ce sont les citoyens qui les ont élus démocratiquement ! Et c’est ici que toutes ces préoccupations citoyennes tout à fait légitimes rencontrent les nôtres depuis que nous sommes présents au conseil communal (>2000), préoccupations qui se résument en 5 mots :

“FAIRE DE LA POLITIQUE AUTREMENT !”

Depuis notre présence dans la commune (1993), Écolo s’est efforcé de faire entrer dans la sphère politique des problèmes et thématiques jusqu’alors non pris en compte comme la solidarité entre le Nord et le Sud, la protection de notre faune et flore, l’utilisation d’énergies renouvelables, le danger du nucléaire, la transparence…

Mais aussi et surtout, faut-il noter un accent tout particulier pour la démocratie participative, avec cette volonté de cohérence entre critiques et propositions constructives d’une part, règles et pratiques internes au parti d’autre part. Ce que nous formulons comme ceci :

“La participation citoyenne est dans l’ADN d’Ecolo.”

Pour ce faire le collectif citoyen, regroupant des dizaines de citoyen.ne.s engagé.e.s et volontaires ainsi que les membres et sympathisants écologistes, a pris lors de sa réunion mensuelle du mois d’avril plusieurs résolutions à l’unanimité pour la constitution de cette nouvelle liste citoyenne :

  1. Le nom de la liste sera “TC – Transition citoyenne”
  2. Les places des différent.e.s candidat.e.s seront tirées au sort.
  3. La première place (tête de liste) sera réservée à une candidate.
  4. Le collectif citoyen est l’instance qui désignera les candidat.e.s présent.e.s sur la liste.
  5. Il n’y a pas de quota d’adhérents “écolo” prédéfini ou imposé sur la liste.
  6. Le financement de la campagne électorale est pris en charge par la locale écolo Thimister-Clermont et une participation volontaire des membres du collectif.
  7. Le collectif citoyen désignera les candidat.e.s qui représentent la liste et le collectif auprès de la presse écrite et audio-visuelle.
  8. Le programme pour la prochaine législature communale sera rédigé en commun avec le collectif et préparé en groupes de travail thématiques citoyens.
  9. Les candidat.e.s s’engagent à n’émettre aucune critique envers les réalisations de l’ancienne majorité lors des dernières législatures tout en signalant que tous les grands dossiers (Hall omnisport, local Patro, Maison de repos, crèche communale, réfection des routes, budgets et comptes communaux…) ont été votés à l’UNANIMITE !
  10. Les décisions seront prises par le collectif de citoyens en toute transparence et appuyées et répercutées par les élus de la liste citoyenne au niveau de la commune.
  11. Chaque mandataire écolo ayant déjà effectué deux mandats s’engage, en cas d’élection, à accomplir un mandat de “transition”. Ceci veut dire concrètement qu’il siégera pour une législature partielle pour permettre l’émergence de nouveaux mandataires et représentants citoyens.

Roger Baguette, Joseph Schnackers, Herbert Meyer – conseillers communaux / Martine Cnop-Endron, Jean-Marie Schyns – conseillers CPAS / Chrystelle Geenen-Merenne, Henri Paulus – Secrétaires

Share This