DISTRIBUTION GRATUITE DE SEMENCES BIO

Ce samedi 2 juin entre 10h et 13h, Thier n° 9 à Clermont sur Berwinne

Qu’est ce qu’on sème ?
Ecolo Thimister-Clermont garde la tradition de distribution gratuite de semences de fleurs et de légumes, de plants potagers, d’arbustes de petits fruits, de pieds de vignes etc.
Et le tout de culture locale et bio. Evidemment !

Cette distribution gratuite de sachets de semences et de plants potagers est organisée dans le cadre de la semaine Bio et de la journée internationale de l’environnement. Elle est accompagnée d’une visite d’un maraîchage en buttes suivant les principes de la permaculture et d’une dégustation de différents jus de fruits bio “fait maison”.

POURQUOI DISTRIBUER DES GRAINES BIO ?

Plus de 80 % du marché mondial des semences sont contrôlés par les dix plus grandes multinationales de l’industrie agroalimentaire. Plus de 90 % de celles-ci sont vendues préenrobées de pesticides qui, à terme, se retrouvent ainsi inévitablement dans l’environnement, au détriment de la biodiversité et de la fertilité des sols, ainsi que dans notre alimentation, au détriment de notre santé.

• Comment dès lors protéger les agriculteurs en évitant qu’ils deviennent totalement otages de cette industrie qui les contraint à se plier au cours du marché mondial et aux spécificités des semences fournies ?

• Comment préserver la liberté de semer sans devoir renouveler l’achat de graines en sus de l’armada de produits phytopharmaceutiques qui leur sont complémentaires ?

• Comment enrayer cette perte vertigineuse de biodiversité tout en nous préservant des pesticides et autres engrais qui contaminent nos aliments ?

ECOLO s’engage ainsi à poursuivre ses combats politiques pour :

• aboutir à une interdiction définitive des pesticides et autres produits phytopharmaceutiques nocifs pour la santé et l’environnement tout en participant au développement d’alternatives concrètes favorables à la biodiversité ;

• remettre en cause l’existence des « Catalogues Végétaux » et leurs applications commerciales imposées ;

• replacer le consommateur et le droit à l’alimentation au centre des débats en limitant le poids des lobbies dans le contrôle de notre alimentation ;

• généraliser l’alimentation durable dans les cuisines collectives dépendant des pouvoirs publics (écoles, crèches, homes, hôpitaux…) ;

• développer le modèle d’une agriculture paysanne à taille humaine, basée sur les principes de l’agroécologie afin de garantir un avenir à nos artisans et agriculteurs.

Share This