La politique et la gestion des déchets dans la commune de Thimister-Clermont est une vraie catastrophe ! La majorité cdH-MR, et le bourgmestre en tant que responsable du dossier “déchets” en tête, tiennent au système des sacs comme à la prunelle de leurs yeux oranges et bleus.

Notre commune est le plus mauvais élève du Plateau de Herve que ce soit par rapport à la quantité de déchets par habitant ou par le taux de recyclage : Baelen (68kg/hab.), Olne (69kg/hab.), Herve (70kg/hab.), Aubel (71kg/hab.), Wdt (72kg/hab.), Plombières (75kg/hab.) et Thimister-Clermont… 120kg/hab et pour le taux de recyclage on passe de 67% pour Herve à un pauvre 41% pour notre commune.

ET POURQUOI ? Parce que la majorité tient à son système d’utilisation de sacs poubelle à la place de conteneurs. Conséquence : les citoyens faisant attention au tri continuent à payer pour les moins attentifs !

Les statistiques d’Intradel sont claires : le passage aux conteneurs à puce réduit la masse de déchets produits par habitant. Ce système permet en outre de mieux recycler ou valoriser les déchets (compost, biogaz et d’autres énergies vertes aboutissant à une production de gaz naturel, d’électricité ou de chaleur).
Depuis des années le groupe ECOLO essaie d’amender cette politique archaïque et néfaste pour l’environnement et l’avenir de notre planète. Mais la majorité préfère le “greenwashing” via l’adhésion au programme Pollec, la convention des maires, voire mettre quelques panneaux photovoltaïques sur les toits des écoles. De la POUDRE AUX YEUX !

On a bon avancer une argumentation rationnelle, budgétaire et objective, rien à faire : le bourgmestre persiste et signe dans “sa” politique d’un autre siècle ! Son seul argument : les citoyens n’en veulent pas ! Mais il ne dit pas (et ne sait pas et ne veut pas dire) combien. Tout ce qui n’est pas initié par lui-même ne vaut rien. Il n’y a que lui qui possède la vérité absolue et la solution.

Comme le disait déjà si bien Sénèque il y a 2050 ans “Vouloir raisonner un homme borné c’est perdre son temps.” 

Il y a 8 ans… souvenirs, souvenirs :

“Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles” (Sénèque)

Share This