CONTRAT RIVIERE MEUSE AVAL – COMITE LOCAL BERWINNE

Après l’adhésion de la commune de Thimister-Clermont au Contrat rivière Meuse aval, section « Berwinne – Julienne » (CMRA) le comité de suivi a soumis une Charte minimale de participation au programme d’actions pour la période 2014-2016. 

Les propositions de la majorité EIC pour ce « Programme communal d’actions 2014-2016 » nous laisse sur notre faim car elles n’atteignent même pas le minimum minimorum, pourtant indispensable, pour une gestion efficace des cours d’eau pour les 3 années à venir et surtout honorer le Contrat rivière en question!

Par conséquent, le groupe Ecolo ne peut être d’accord avec ce programme minimaliste parce qu’il laisse de côté délibérément toute une série d’actions essentielles et vitales respecter et surtout réussir ce Contrat de Rivière « Berwinne »! Pourquoi ?

 

Et comme « par hasard » ce sont les actions qui fâchent depuis des années beaucoup d’amis de la nature et de la biodiversité dans notre commune qui sont absentes !

1.Alors que la Charte du comité de suivi propose 8 actions « informations-sensibilisation », dans la proposition de la commune de Thimister-Clermont on ne trouve ni une information sur l’interdiction d’utiliser des produits herbicides et autres produits phytosanitaires le long des cours d’eau, (au contraire la commune elle-même continue à utiliser ces produits néfastes et dangereux sans faire attention ni aux cours d’eau ni au danger pour la nature et… l’homme) ni de sensibilisation aux économies d’eau

2.Dans le chapitre « respect de la législation» on ne prévoit pas de :

a.Consulter le gestionnaire pour tout projet soumis à permis d’urbanisme ou d’environnement situé à moins de six mètres du cours d’eau ou dans la zone d’inondation

b.Informer la GO3 du SPW des zones sensibles en cas de crue et en établir un inventaire

et surtout :

c.Éviter les remblais des zones humides et des lits majeurs (un remblai de plusieurs milliers de m³ de déchets vient encore d’être réalisé sans permis aucun au lieu-dit « Winandchamps » dans une zone humide et à moins de 2m du ruisseau de « La Vlamerie »!)

d.restaurer et aménager des sites propices au développement de zones humides en zone d’aléa inondation (A Thimister-Clermont on fait depuis des années juste l’inverse : des hectares entiers de zones humides ont disparus en toute illégalité et souvent sans réactions des autorités communales !)

3.D’autres actions absolument nécessaires manquent dans les chapitres « gestion et entretien des cours d’eaux » comme limiter la canalisation des fossés et l’entretien de ceux-ci !

 

Share This