{jcomments on}

La majorité CDH-MR n’aime pas nos (les) fleurs…

La semaine passée, les membres et sympathisants de la locale ECOLO, des riverains et citoyens ont constaté avec consternation et stupéfaction le fauchage du rond-point sur la N648 (Battice-Charneux-Aubel-La Minerie) par les autorités communales, rond-point ensemencé de fleurs sauvages et mellifères par leurs soins le samedi 9 juin dernier et ce, en attendant un aménagement définitif.

En outre la majorité communale (CDH-MR) a fauché le talus le long de la Rue des Pinsonniers s

ur lequel poussaient les premières fleurs sauvages et mellifères semées également par nos soins le même jour.

Ce fauchage volontaire et tout à fait incompréhensible empêche la repousse de ces fleurs pendant les années à venir car il s’agissait de fleurs annuelles (et non vivaces) qui se ressèment elles-mêmes via leurs semences après floraison.

Nous regrettons toutes et tous ces actes de destruction délibérés et ne comprenons pas leurs raisons. Ces fleurs ne posaient de problèmes ni de sécurité routière ni de « propreté » et notre action symbolique du mois de juin avait trouvé un accueil plus que favorable auprès des citoyens et apiculteurs de la région. Par contre cette décision « au ras des pâquerettes » prise par la majorité en place s’ajoute malheureusement à des dizaines d’autres mettant à mal la nature et notre environnement depuis des années.

Pour la majorité CDH-MR de Thimister-Clermont les 15cm de hauteur de fleurs sauvages et mellifères de ce talus semées par des enfants constituait (il faut bien parler à l’imparfait) un danger pour la sécurité routière. Je vous invite tous à passer dans la Rue des Pinsonniers à La Minerie pour constater vous même ce danger mortel !

Mais là où cela devient vraiment surréaliste c’est quand le premier échevin (et bourgmestre faisant fonction) L. Demonceau explique dans l’Avenir d’aujourd’hui que la commune est d’une part dans un contrat de fauche depuis 8 ans et qu’il y a eu d’autre part un accident là-bas la semaine passée et qu’il faut assurer la visibilité ! Uno, le fauchage a été effectué par le service des travaux et non par l’entreprise sous-contrat et duo, l’accident (comme de nombreux autres) a eu lieu 300 m plus haut dans le tournant dangereux (Margarins) et est dû, d’après la Zone de Police, à un excès de vitesse d’une des voiture impliquée ! Comme disait Nietzsche : « La croyance que rien ne change provient soit d’une mauvaise vue, soit d’une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. »

12.08.3.AVENIRrondpoint

Share This