Les poignées de mains qui ne trompent pas !

ou

Comment les « amis » de hier deviennent les « ennemis » d’aujourd’hui !


Bien de démocrates doivent se mordre les doigts aujourd’hui après avoir renoué des contacts voir « pactisé » avec le dictateur libyen Kadhafi au milieu des années 2000. Et les responsables politiques  belges n’y ont pas échappé ! Sa visite en grande pompe à Bruxelles en 2004, accompagnée par une mise en scène digne du meilleur « navet hollywoodien » (on se souvient de sa tente de bédouin dans le Parc de Val Duchesse – Ah, les grands accords de… Val Duchesse !) reste dans nos mémoires. Attendu au Palais d’Egmont pour une cérémonie officielle dans la cour d’honneur, reçu par l’ancien premier ministre Guy Verhofstadt et ministre des Affaires étrangères, Louis Michel, un dîner servi en l’honneur de Kadhafi etc. Et les représentants de la FEB déclaraient : « La Libye présente des opportunités très importantes, pour son pétrole et gaz ./. Nous espérons que cette visite permettra d’établir des contacts commerciaux plus étroits pour l’avenir. La Libye est un grand potentiel pour les entreprises spécialisées dans la construction et l’entretien d’infrastructures …

Finalement : « L’hypocrisie est seulement un hommage à l’intérêt » (Eduard Douwes Dekker).{nomultithumb}

 

verhofstadt degucht
de_croo van_rompuy

               {jcomments on}FBU_michel.jpg.h380.jpg.568

Share This